Éléments de Cytologie

Structure et rôle des mitochondries

Grosses coupures et petite monnaie énergétique

La "combustion" du glucose, même lente, peut se décrire selon l'équation

C6H12O6 + 6 O2 6 CO2 + 6 H2O + Energie

(L'écriture de la réaction chimique ci-dessus est extrêmement simplifiée)

Elle permet le dégagement de 2830 kJ / mol de glucose brûlé. Même à l'échelle des quantités de matières traitées dans le cadre de la biochimie cellulaire, cela représente beaucoup d'énergie.

A ce titre, on comparera la molécule de glucose à une "grosse coupure", en termes d'énergie qu'elle contient.

Les cellules ne peuvent utiliser directement autant d'énergie. Celle-ci est donc convertie en "petite monnaie" énergétique: ce sont les molécules d'ATP (adénosine triphosphate).

La structure de la molécule d'ATP est présentée ci-contre.On y reconnaît trois groupes "phosphate" PO4 dans la partie gauche du schéma.

En cliquant sur le schéma de la molécule d'ATP, vous pourrez observer la molécule en trois dimensions (attention, un programme complémentaire au navigateur est nécessaire).

La molécule d'ATP se transforme, lorsqu'elle se décharge de son énergie, en molécule d'ADP (adénosine diphosphate) illustrée ci-contre à gauche.

La transformation pourrait simplement s'écrire:

ATP ADP + P

(L'écriture de la réaction chimique ci-dessus est extrêmement simplifiée)

  
M'écrire
Informations
Dernière mise à jour: 22/08/2016